L'Agglo sensibilise au secours des abeilles

L'Agglo sensibilise au secours des abeilles

L'Agglo sensibilise au secours des abeilles

Quatre ruches ont été installées dans le patio de la Médiathèque André Malraux. 

 L'Agglo s'est habillée de son costume de super-héroïne pour bichonner une espèce en danger : les abeilles. Quatre ruches abritent désormais à la MAM près de 200 000 abeilles Buckfast, une variété issue de croisements.

L'Agglo a choisi Denis Loisel, véritable passionné des abeilles pour assurer l'entretien des ruches. « Je suis ravi de contribuer à la sensibilisation de l'apiculture. C'est important pour moi de participer à ce projet bénévolement et d'échanger avec le public de la MAM. Ces ruches servent aussi de support de communication pour les scolaires. »

Contrairement aux idées reçues, les abeilles vivent mieux à la ville qu'à la campagne en raison d'une plus faible utilisation de pesticides.

« Comme il y a des espaces verts, irrigués en eau et des arbustes différents, elles se plaisent en ville. Le rendement de miel est meilleur, 8 à 10 kg par an, contre 5 kg en zone rurale », ajoute le professionnel.

Mais le taux de mortalité des abeilles reste important, 30% par an. Or, elles sont indispensables au bon fonctionnement de l'environnement, dans la pollinisation des fleurs et des arbres qui représentent 35 à 40% de notre nourriture. L'importation des ruchers en ville, dans le cadre du programme Abeille sentinelle de l'environnement, permet aux abeilles de se réfugier et de préserver leur espèce.