ZONTA : La violence n'est pas notre pain quotidien

ZONTA : La violence n'est pas notre pain quotidien

La violence n'est pas notre pain quotidien

L’ONG Zonta s'engage contre les violences faites aux femmes.

Informer, libérer la parole pour protéger les femmes, c’est le combat des clubs Zonta et plus particulièrement à Béziers.

« Ici, on est spécialisé sur les violences faites aux femmes car elles sont plus fréquentes que les risques de cancer, les accidents de la route et on n’en parle jamais », regrette Elisabeth Méjean, présidente du club biterrois. Pour suivre les codes couleurs prodigués par l’ONU, le Zonta a choisi « d’oranger les villes ».

C’est ainsi que le 25 novembre, lors de la Journée internationale contre les violences faites aux femmes, les commerces et monuments du biterrois seront décorés en couleur orange, « symbolisant l’espoir et un avenir meilleur. C’est aussi une couleur dynamique attirant le regard », ajoute la présidente.

  • Cette journée lancera la campagne du sac à pain. Jusqu’au 10 décembre, des sacs à pain en papier avec le slogan « la violence n'est pas notre pain quotidien » inscrit dessus, orneront les baguettes vendues dans différentes boulangeries de l’Agglo. Ils visent à sensibiliser le plus grand nombre de personnes. Le sac à pain permet d’interpeller les gens, les responsabiliser pour faire changer leur regard. « On touche le cœur des familles, le pain est sur la table et autour de ce sac, on échange. Ça permet de soulever des problèmes ou des discussions taboues. On n’est pas là pour choquer les gens, mais pour qu’ils prennent conscience du quotidien de certaines femmes, des violences autant physiques que psychologiques et rendre visible l’invisible ».

Violences femmes infos appelez le 3919 (Appel gratuit et anonyme depuis un poste fixe)

En France, 1 femme meurt tous les 3 jours sous les coups de son conjoint dans tous les milieux, à la ville comme à la campagne.
« Je soutiens #Zonta pour que stoppent les violences faites aux femmes, qui se murent trop souvent dans le silence #balancetonporc », Frédéric Lacas, président de l'Agglo